LE VITILIGO ET LES TRAITEMENTS

Afin d’informer au mieux les patients atteints
de vitiligo, une affection de la peau se caractérisant
par l’apparition de taches blanches que l’on appelle
également achromie, Vitiligo.fr met à votre
disposition un grand nombre de renseignements
sur cette maladie.

Le portail a été pensé pour répondre clairement aux
questions les plus fréquemment posées:
– Quelles sont les origines de la maladie vitiligo ?
– Quelles sont les causes du vitiligo ?
– Quels sont les différents types de vitiligo ?
– Comment l’affection évolue-t-elle ?
– Comment soigner le vitiligo ?
Quels sont les traitements du vitiligo possibles ?
Pour quels résultats ?
– Est-il possible de dissimuler le vitiligo ?

On estime qu’un 1 à 2 % de la population est atteinte de vitiligo, à différents degrés, et ce quel que soit son phénotype pigmentaire. L’affection touche aussi bien l’enfant que l’adulte et tous
les types de peau sont susceptibles d’être exposés.
Il est donc essentiel de trouver les causes du vitiligo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

VOUS AVEZ BESOIN D’UN TRAITEMENT POUR LE VITILIGO?

Consultez les solutions et choisissez celle qui vous correspond le mieux !

Origine du vitiligo

L’appellation « vitiligo » a été introduite au début de notre ère, elle provient du mot latin vitulum signifiant « tache blanche ».

Chez l’homme, les manifestations cliniques, occasionnellement ou régulièrement associées au vitiligo, ont orienté un certain nombre d’hypothèses pathogéniques et leurs multiplications justifient que l’on parle d’un « syndrome vitiligo ».

Parmi les hypothèses pathogéniques, la théorie immunologique (destruction des mélanocytes par un processus auto-immunitaire) a longtemps prévalu (nombreux travaux cliniques et expérimentaux). Plus récemment, l’hypothèse auto toxique a vu le jour avec les progrès des connaissances de la biochimie radicalaire liée à la synthèse de mélanines.

Définition du vitiligo : Disparition des mélanocytes actifs (pigmentation) au niveau de l’épiderme (la peau) et des phanères (les cheveux, les poils,..) se traduisant par l’apparition d’une achromie (diminution ou la disparition complète de la pigmentation normale).

La maladie du Vitiligo touche à des degrés divers, 1 à 2 % de la population, quel que soit son phénotype pigmentaire. Nous pouvons en effet retrouver le vitiligo chez l’enfant et l’adulte, et sur tout type de peau.

Diagnostiquer le Vitiligo

Pour diagnostiquer le vitiligo, le médecin procède à un examen physique afin d’établir sa présence ou non. S’il est possible de détecter l’affection à l’œil nu, l’utilisation de la lampe de Wood permet de déterminer avec précision les zones touchées, même les plus infimes.

Les différents types de Vitiligo

  • Le vitiligo focal situé sur une seule région.
  • Le vitiligo segmentaire situé par exemple le long d’une racine nerveuse.
  • Le vitiligo trichrome : Le vitiligo trichrome présente des lésions en forme de cocarde, comportant une zone centrale dépigmentée (sans pigments de mélanine), généralement entourée d’un halo hyper pigmenté (avec beaucoup de pigment mélanine), puis d’une zone dépigmentée.
  • Le vitiligo universel situé sur l’ensemble du corps.
  • Le vitiligo moucheté : Le vitiligo moucheté est caractérisé par de petites zones pigmentées centrées sur un poil, entourées par une tâche sans pigments. Le vitiligo focal (quand les tâches sont situées sur une seule zone de la peau), segmentaire (zone correspondant aux trajet d’une racine nerveuse) ou universel (généralisé à l’ensemble du corps). Chez certains individus, le vitiligo peut toucher les extrémités des membres et le tour de la bouche.